Les meilleurs films d’Halloween pour petit et grand !

by Lolo Toon on 7 octobre 2018

Après avoir passer l’été à se la couler douce, à binge-watcher ou bien à travailler, il est grand temps de revenir aux choses sérieuses.

Octobre est le mois parfait pour se remettre dans le bain de la pop culture. Même si l’on sait qu’octobre rime avec feuilles qui tombent et premières raclettes de la saison, c’est aussi un des meilleurs mois de l’année en termes de fête, c’est-à-dire : HALLOWEEN.

Halloween 1978

Halloween (1978)

Car comme vous le savez (à moins de vivre dans une grotte), c’est LA saison la plus stylée en matière de films. Cette année 2018 a été riche en émotions et ce n’est pas fini. Ce mois-ci, on pourra voir au cinéma : Venom, le petit dernier de l’écurie Marvel (le 10/10), The Predator (le 17/10), Halloween (le 24/10) qui annonce le retour de Michael Myers, et Chair de Poule 2 (le 24/10) pour les moins téméraires d’entre vous. Et rien de tel que regarder des films pour se mettre dans l’ambiance d’Halloween. Voici donc une petite sélection concoctée par mes soins, telle une potion !

Version classique : Halloween

La sortie prochaine du séquel de Halloween prouve que ce film est un classique qui a marqué les esprits. Mais la première partie du massacre de Michael Myers est sortie en 1978 et est un classique du genre, un slasher comme on dit. Il fut réalisé par John Carpenter et le personnage principal reste un des antagonistes les plus connus de cinéma, au même titre que Chucky ou Grippe-sou. Le film parle d’un serial killer qui tue la nuit d’Halloween. Il est accusé du meurtre de sa sœur étant plus jeune et il revient en tant qu’adulte pour harceler et assassiner de jeunes babysitters. Jamie Lee Curtis (Laurie Strode) et Nick Castle (Michael Myers/The Shape), les acteurs principaux reprennent d’ailleurs leurs rôles respectifs dans la suite prévue pour la fin octobre.

Version animée : Monster House

Pour les plus adeptes des films d’animation, Monster House est un incontournable du genre. Sorti en 2006 et produit par les papas de Retour vers le Futur et E.T. (Robert Zemechis et Steven Spielberg), le film est une sorte de dessin animé d’horreur mais pour les enfants. À base de revenants et de possessions, le long-métrage a très bien fonctionné puisqu’il a généré plus de 140 millions de dollars à l’international. C’est l’histoire de trois gamins (DJ et son pote Chowder et une jeune fille nommée Jenny)  qui vont avoir affaire à une maison hantée le jour d’Halloween. Cette maison hantée est en fait celle du voisin de DJ, le vieux et sinistre Nebbercracker. Mais une sombre histoire se cache derrière cette baraque. Ce film est sympa à mater quand on a peur de voir des vrais films avec de vrais acteurs.

Monster House Poster

Version Tim Burton : Sweeney Todd

On sait que les films de Tim Burton font un peu cliché dans une sélection pour films d’Halloween mais ce sont des classiques. On ne peut juste pas passer à côté. Ce réalisateur a vraiment sa patte à lui seul et ses films ont quelque chose de très lugubres qui font qu’ils ont leur place ici. Sweeney Todd, de son nom complet (Le Diabolique Barbier de Fleet Street) est l’histoire d’un barbier londonien, incarné par Johnny Depp, qui revient dans son pays natal pour venger la mort de sa femme. Tout en chanson, le film est d’une noirceur et d’un sanglant qu’il en devient parfois comique et grotesque. Le film a d’ailleurs été récompensé d’un Oscar.

Poster Sweeney Todd

Version fun : Scream

On se rappelle tous de ce fameux costume très cheap, de cette scène avec une Drew Barrymore complètement effrayée au téléphone, de cette magnifique scène dans le garage où une certaine Rose McGowan se fait couper en deux dans la chatière. C’est le genre de film que l’on regarde et re-regarde entre potes pour se marrer car oui c’est avant tout une comédie. Mais une comédie d’horreur avec les codes qui vont avec. Le film, sorti en salles en 1996, parle donc d’un tueur masqué qui terrorise la petite ville californienne de Woodsboro et personne ne sait qui se cache sous ce masque. Pour les plus motivés d’entre vous, le film a eu le droit à plusieurs suites.

Scream

Version famille : La Famille Adams

On ne peut pas passer à côté de cette pépite du cinéma. Et je parle bien du film de 1991 avec Angelica Huston et Christina Ricci. Car avant d’être un film, la Famille Addams était une série télévisée, diffusée en 1964 et 1966. Puis il y a eu un téléfilm en 1977. Et encore une série TV sortie à la fin des années 1990. Il y a aussi eu des série TV d’animation en 1973 et 1992. Mais malgré toutes ces productions, l’histoire reste toujours à peu près la même : une famille étrange vivant dans un manoir plein de bizarreries. La famille est composée de Gomez (le père), Morticia (la mère), Mercredi (la fille), Pugsley (le fils), la Chose, Fétide et encore d’autres personnages. Pour la petite anecdote, le nom de famille Addams vient du propre nom du créateur Charles Addams.

Version creepy : Crimson Peak

Sorti en 2015, ce film est vraiment un régal pour les yeux. Réalisé par Guillermo Del Toro, à qui l’on doit aussi le Labyrinthe de Pan et la Forme de l’eau (récompensé cette année aux Oscars dans la catégorie du meilleur film), c’est un film d’horreur d’une autre catégorie. Comme une grande partie de la filmographie de Del Toro, il porte la patte du réalisateur (le fantastique). C’est une romance gothique où trois protagonistes vont s’affronter sur des terres pourpres de l’Angleterre victorienne (d’où le nom Crimson Peak, car le domaine des personnages principaux se trouve sur une ancienne carrière d’argile). Les thèmes abordés sont les affaires familiales, les secrets, le surnaturel, l’amour et la jalousie. Les décors sont impressionnants et les acteurs géniaux.

Version noir et blanc : Frankenstein

C’est un des tous premiers films qui a fait frissonné son public d’effroi. Un des premiers films d’horreur. Bien qu’il soit sorti en 1931, ce qui est relativement tard par rapport à la naissance du cinéma, les règles et codes de l’époque n’étaient pas les mêmes que ceux d’aujourd’hui. À sa sortie en salles, le film a subi la censure de quelques scènes dans certains états des USA, notamment la scène où le monstre pousse la petite fille à l’eau. D’ailleurs « Il est vivant ! Il est vivant ! » (« He’s alive ! He’s alive ! ») est une des répliques les plus connues du cinéma.

Votre réaction !
0%
100%
0%
0%
0%
0%
Derniers Titres