Pédagogie Montessori : comment l’appliquer à la maison ?

Que votre enfant soit inscrit dans un établissement Montessori ou pas, il parfaitement possible d’appliquer la pédagogie Montessori chez vous. En effet, diverses activités sont disponibles pour encourager votre enfant à participer activement et l’aider à développer son autonomie.

Au fil du temps, votre progéniture manipule, observe, compare, stimule son ouverture d’esprit et sa confiance en lui, mais aussi s’auto-corrige.

Autrement dit, il apprend à faire les choses seul, sous votre surveillance tout en prenant du plaisir pour apprendre et faire des découvertes.

A la maison, quels sont les principes Montessori ?

Mettre en place la pédagogie Montessori à la maison consiste à appliquer les mêmes fondamentaux qu’à l’école. L’objectif est de développer l’autonomie, la créativité, ainsi que la confiance en soi de votre enfant. Comme le dit Maria Montessori, jusqu’à ses 6 ans, votre bambin se trouve dans la phase de « l’esprit absorbant ». En effet, il exprime de la sensibilité à tout ce qui l’entoure et sa construction se fait grâce à ce qui lui est permis ou pas.

De 0 à 6 ans, votre enfant imite et apprend un ensemble de gestes simples, mais aussi structurés. A la maison, en mettant en place un cadre qui favorise son développement, lui permettant de se déplacer librement, vous l’aidez à faire usage de sa capacité d’esprit absorbant. Il est également conseillé de privilégier l’apprentissage et non les interdictions. Ainsi, votre enfant sera en mesure d’apprendre à monter et descendre les escaliers, à ranger ses jouets et autres.

Organisation de l’espace et préparation de l’environnement

Afin que votre enfant puisse évoluer dans un milieu dans lequel il se sentira bien, à la maison, il est essentiel qu’il évolue dans un environnement adapté à son âge, à ses capacités, ainsi qu’à sa taille. Pour ce faire, chaque pièce de la maison doit être sécurisée pour qu’il puisse être autonome. Zoom sur quelques conseils pour la préparation de l’environnement :

Les tables et les chaises

Leur conception doit faciliter l’apprentissage. Ils doivent également être légers pour que votre enfant puisse les transporter facilement d’un endroit à un autre.

Des étagères basses

Au lieu de ranger les objets dans une armoire ou des bacs, il est conseillé de les mettre sur des étagères basses pour que votre enfant puisse les voir. Montrez-lui que les objets spéciaux sont à manipuler avec soin. Choisissez les objets à mettre sur les étagères selon l’âge de votre bambin, son âge, mais aussi ses goûts.

Les outils pratiques

Les accessoires utilisés quotidiennement, comme les cuillères, les bols, les stylos et autres font partie de la pédagogie Montessori. Ils permettent l’exploration de certaines compétences comme par exemple l’initiation à l’écriture. Le but est que ces objets puissent faciliter l’apprentissage de votre enfant et non des éléments qui aboutiront à une frustration.

Les paniers et les plateaux

Chaque activité dispose de son plateau spécifique. Lorsque vous présentez l’activité à votre enfant, donnez-lui la permission de la refaire tout seul sur le même plateau jusqu’à ce qu’il l’a terminé. A la fin de l’activité, il le remettra à sa place. Pour permettre à votre enfant de reproduire une activité en fonction de son envie, il est essentiel que chaque activité que vous lui proposez ait un début et une fin. En d’autres termes, il faut un cadre pour toutes les activités. Il est à rappeler que la pédagogie Montessori est basée sur la répétition, mais aussi l’expérience.

Quel matériel est à la disposition de votre enfant ?

Votre enfant utilisera un outil qui permettra le développement de son intelligence, l’apprentissage et la compréhension. Pour qu’il apprenne de lui-même, vous devez alors prévoir un matériel adapté à sa force et à sa taille. Afin de lui montrer que vous avez confiance en votre enfant, vous pouvez lui donner un vrai verre plutôt qu’un gobelet en plastique. S’il le casse, il comprendra que l’objet est fragile et qu’il faut faire attention lorsqu’il l’utilise.

L’importance de guider l’enfant

Il est primordial que vous montriez à votre enfant comment doit se faire l’activité. Cela lui permettra d’être libre dans la manipulation de celle-ci. Mettez-vous en retrait tout en continuant à le surveiller et à le guider en cas de besoin.

Permettre à votre enfant de s’auto-corriger

Il arrive que votre enfant ait du mal à comprendre un concept que vous ou une autre personne lui a inculqué. S’énerver ne sert à rien. Mettez-le de côté pour le revoir et le refaire plus tard jusqu’à ce qu’il l’a assimilé. Quand votre enfant pratique une activité (voir blog maman Montessori), il la teste tout seul et la vérifie s’il l’a bien réalisée.

L’envie de bien faire une tâche est un signe qu’il veut apprendre et non parce qu’il obtiendra par exemple une récompense si elle est bien faite ou dans le cas contraire une punition. De ce fait, quand votre enfant réalise une activité, observez-le et laissez-lui le temps d’identifier ses erreurs pour qu’il les corrige lui-même.

Boris Rabilaud

Dernieres Actualités

Articles connexes

Advertismentspot_img

Acutalités

Le pilotage de la performance : quel intérêt pour l’entreprise ?

L’évolution et la pérennité d’une firme reposent essentiellement sur sa capacité à se donner les moyens pour administrer son activité avec efficacité. Ainsi, une...

Frédérik BOBET un consultant qui vous explique tout sur le référencement en vidéo

Un consultant en référencement est une personne spécialisée dans l'optimisation des sites web pour une meilleure visibilité dans les moteurs de recherche. L'objectif d'un...

Comment fidéliser ses clients ou fournisseurs ?

D’après plusieurs experts du domaine, la fidélisation de clients déjà dans la base revient beaucoup moins chère que la prospection de nouveaux clients. Ainsi, fidéliser...

Les étapes clés pour organiser un séminaire avec les collaborateurs de l’entreprise

Le séminaire d’entreprise constitue un outil de management stratégique efficace. Il renforce notamment la cohésion d’équipe et la motivation des collaborateurs. Il s’agit également...

Découvrez qui a droit à la PSC (Protection Sociale Complémentaire) !

La PSC est une couverture supplémentaire apportée au régime général de la sécurité sociale. Depuis sa création, cette participation des employeurs à l’égard de...
Advertismentspot_img
error: Content is protected !!