Les voitures hybrides font désormais partie des gammes très tendance sur le marché. Bien que ces véhicules soient assez connus, de nombreuses personnes se posent encore d’énormes questions sur leurs réels avantages et leurs inconvénients.

Si vous projetez d’acheter une voiture hybride, vous devriez absolument lire cet article pour tout découvrir.

Qu’est-ce qu’une voiture hybride ?


Encore appelée Full hybrid, la voiture hybride est une sorte de voiture classique qui combine deux types de motorisation. Il s’agit d’une motorisation classique (électrique) et d’une motorisation thermique (à essence pour la plupart). Pour cela, elle est équipée d’une batterie de traction et d’un moteur thermique, avec un moteur électrique au minimum.

En matière de voitures à motorisation alternative, la voiture hybride est la plus connue sur le marché. Les voitures hybrides sont les plus répandues dans les villes. La toute première voiture hybride a été lancée dans le grand public en 1997. De cette date à nos jours, la technologie a sans doute connu plus d’évolution.

En effet, la technologie a permis de réduire légèrement les émissions directes de CO2 et d’autres polluants des véhicules. Également, elle a permis de rendre le fonctionnement de nos voitures indépendant du pétrole.

Fonctionnement d’un véhicule hybride

Un véhicule hybride classique est doté de deux moteurs, dont un moteur électrique et une autre thermique. Pour ce faire, ces voitures peuvent être paramétrées différemment compte tenu de la technologie hybride déployée par le conducteur. Majoritairement, le moteur à essence est plus utilisé que le moteur électrique.

Les conducteurs en général sollicitent l’intervention du moteur électrique dans certaines conditions un peu particulières. Ce dernier agit parfois seul en fonction de la situation évaluée par l’ordinateur de bord et principalement en cas de faible vitesse. Rendez-vous sur Uplike pour en savoir davantage sur le fonctionnement des hybrides.

Les avantages des voitures hybrides

Les avantages qui découlent de l’usage des voitures hybrides sont énormes. Ces véhicules de types classiques ont des atouts favorables aux conducteurs et sur le plan écologique.

Une consommation réduite

La motorisation hybride permet de réduire de 10 à 25% la consommation moyenne des véhicules en fonction de la conduite (sportive ou économe) et du type d’utilisation (autoroute ou urbain). En effet, cette réduction de consommation varie selon le modèle, le niveau d’hybridation et l’utilisation qui en est faite. Par son irrégularité et les faibles vitesses atteintes, la conduite urbaine offre donc les meilleurs gains.

A la différence des véhicules Diesel, l’usage d’un véhicule hybride est encore plus intéressant en cas d’embouteillage. En particulier, la motorisation hybride est plus intéressante en ville, surtout pour les taxis qui peuvent facilement rembourser le surcoût initial. Tout ceci trouve du mérite auprès de l’énergie grise amortie qu’offre la motorisation hybride.

Une diminution de la pollution de l’air

L’hybridation est à la base d’énormes progrès. En effet, elle a favorisé la réduction des émissions de pollution telles que les émissions à gaz à effet de serre et les nuisances urbaines. Proportionnelle à la consommation de carburant, l’hybridation permet de diminuer les émissions locales de gaz à effet de serre.

De même, le freinage régénératif limite au maximum le rejet d’une grande partie des polluants dus au freinage par friction. Pour l’Association des Constructeurs européens d’Automobiles (ACEA) :

  • Les émissions des hybrides rechargeables sont réduites de 50 à 75 % ;
  • L’hybridation complète (full hybrid) réduit les émissions de CO2 de 20 à 40 % ;
  • L’hybridation légère (mild hybrid) réduit les émissions de CO2 de 10 à 20 %.

De plus, de nombreuses nuisances urbaines peuvent être évitées grâce à l’utilisation de voitures hybrides. Ces véhicules classiques permettent également de réduire notamment dans les villes la pollution aérienne le phénomène d’ilot de chaleur, la pollution sonore et le smog.

Des véhicules dotés d’une autonomie de haut niveau

L’avantage de l’hybride sur l’électrique par exemple est que l’autonomie de ce dernier n’est pas limitée par le temps et la capacité de recharge de la batterie. En outre, un modèle à essence classique effectue plus rapidement son plein d’énergie au moment où les batteries électriques doivent être soit échangées, soit longuement rechargées.

En revanche, les voitures électriques avec un moteur thermique prolongateur d’autonomie ne présentent pas cet inconvénient. Au contraire, ils ont l’atout d’avoir un moteur thermique capable de fonctionner seulement à son régime de rendement maximum.

Quelques limites des voitures hybrides


Bien qu’elles regorgent d’atouts, les véhicules hybrides présentent également quelques points défavorables. En effet, le surcoût est l’un des inconvénients que présente l’acquisition d’une voiture hybride. Le budget d’achat de ces voitures peut atteindre plusieurs milliers d’euros, car l’hybridation implique une multiplicité de systèmes de propulsion.

En fonction de leur catégorie et de l’utilisation qui en est faite, seuls les modèles ayant un parfait rapport entre le surcoût et la consommation seraient rentables à cet effet. Bien qu’ils soient moins polluants à l’utilisation, la complexité des systèmes hybrides à la fabrication représente une consommation accrue de ressources naturelles et une énergie grise initiale conséquente des procédés polluants.

Boris Rabilaud