4 astuces efficaces pour renforcer la trésorerie

Le besoin de trésorerie frappe le plus souvent les entreprises désireuses de diversifier leurs activités ou s’attaquer à de nouveaux marchés. Mais, bien qu’il existe diverses façons de renflouer la caisse, de nombreux entrepreneurs s’interrogent sur les techniques les plus efficaces.

Cela se comprend parfaitement quand on sait que la plupart des méthodes de renforcement de la trésorerie entrainent des dettes relativement importantes. Cet article propose une réponse simple aux entrepreneurs à travers 4 astuces efficaces de renforcement de la trésorerie.

L’affacturage

L’affacturage est l’une des solutions de financement favorites des entreprises. Il permet de bénéficier du paiement anticipé d’une créance avant la date d’échéance. En clair, l’affacturage permet de recouvrer ses dettes avant l’échéance des débiteurs. Pour le réaliser, lesdites créances sont léguées à une institution financière dite factor qui s’occupe de la relance et du recouvrement.

De même, l’affacturage permet de réduire le cout fonctionnel de l’entreprise parce qu’elle s’occupe de la gestion du poste client. Il permet également d’avoir une parfaite connaissance de la situation financière des clients et prospects afin de développer des stratégies marketing efficientes.

Enfin, il représente un formidable outil de gestion parce qu’il réduit les risques d’impayés de l’entreprise. Cela est en partie dû à sa fonction de base qui est de gérer les postes clients et de récupérer les créances.

Cela dit, il existe de nombreux types d’affacturage. Si le plus répandu est l’affacturage classique, le mode confidentiel et l’affacturage notifié proposent des services intéressants.

L’affacturage classique

Il prend en compte l’ensemble des services de base de l’affacturage. Le Factor offre un financement dans les 24 h et informe les créanciers du transfert des factures. Cela leur permet de procéder, à l’échéance, au règlement des factures auprès du factor.

Le mode confidentiel

Le mode confidentiel propose un service similaire à l’affacturage classique. La différence réside dans le caractère confidentiel de l’opération. Ici, le factor ne communique pas sur le transfert. Les clients procèdent au paiement auprès de l’entreprise qui devra s’entendre avec son factor.

L’affacturage notifié non géré

Cette forme d’affacturage est peu utilisée. Elle permet à l’entreprise de conserver la gestion du poste client à condition de communiquer les factures financées par le factor. Il s’agit d’une offre spécialement conçue pour les entreprises structurées disposant d’une gestion du poste client optimale.

Par ailleurs, pour tout savoir sur l’affacturage, il est conseillé de faire appel à un spécialiste de gestion d’entreprise.

La réduction des sorties d’argent

Outre l’affacturage, le meilleur moyen de renforcer sa trésorerie est de réduire les sorties d’argent. En gros, moins l’entreprise dépense, plus elle aura des actifs à utiliser pour ses projets. Pour y arriver, il faudra faire un audit des diverses sorties d’argent. Cela permettra de déterminer les dépenses à supprimer ainsi que les coupes à effectuer.

Il faudra aussi penser à différer le paiement des fournisseurs. La plupart des prestataires proposent un paiement échelonné dans le temps. Il n’est donc pas nécessaire de procéder au paiement dès les premiers jours. Cet actif est tout à fait capable de servir dans la trésorerie en attendant l’échéance du fournisseur.

De même, il est possible de réévaluer la fréquence de paiement des créanciers. Au même titre que les fournisseurs, il n’est pas nécessaire de régler des factures ou de verser des dividendes en avance.

Procéder au financement de l’entreprise

Le financement d’une entreprise est un exercice délicat. Heureusement, il existe de nombreux dispositifs qui permettent de bénéficier d’une entrée d’actif ponctuel. Ainsi, pour renforcer la trésorerie de son entreprise, il est possible de prendre un crédit de trésorerie. C’est un prêt bancaire qui permet de bénéficier de liquidités sur une période déterminée.

Il est aussi possible de recourir à un découvert autorisé. C’est une pratique qui permet à l’entreprise de fonctionner grâce à un solde de trésorerie négatif. Pour l’obtenir, il faudra négocier avec sa banque et offrir des garanties.

Toutefois, cette option n’est envisageable que pour les périodes relativement longues. Pour un prêt très ponctuel (10-15 jours), il est préférable d’opter pour la facilité de caisse. C’est une procédure similaire au découvert sauf qu’ici, l’entreprise n’est en solde négatif que pendant quelques jours du mois.

Penser au financement alternatif

Le financement alternatif est la solution ultime lorsque toutes autres astuces sont utilisées. Comme son nom l’indique, il consiste à chercher du financement autrement que chez des institutions financières.

Les options de financements alternatifs les plus courantes sont le crowfounding et le lovemoney. Le premier est un financement participatif. Il correspond mieux aux PME en quête de réputation ou démarre une nouvelle activité. En pratique, il consiste à présenter l’entreprise ainsi que son projet et à convaincre des personnes publiques et morales de contribuer au financement. Paradoxalement, cette pratique connait un grand succès. Les fonds réunis par les entreprises dépassent généralement les besoins de base.

La seconde option, le lovemoney consiste à demander à la famille ou aux proches de contribuer financièrement. Cela peut passer par des dons ou par une ouverture de capital. Bien qu’efficace, cette solution est très peu usitée en raison de sa sensibilité. Il faut dire que si malgré la perfusion financière, l’entreprise ne développe pas son projet, il risque d’y avoir des conséquences fâcheuses.

Enfin, en dehors des solutions précédemment citées, il est possible de recourir :

  • à la location longue durée ;
  • au dispositif NACRE ;
  • ou au prêt d’honneur.

La première est une excellente façon d’acquérir des actifs en louant un bien immobilier contre une redevance mensuelle. Les deux dernières sont des dispositifs publics qui permettent aux entreprises en perte de vitesse de souffler.

Boris Rabilaud

Dernieres Actualités

Articles connexes

Advertismentspot_img

Acutalités

Le pilotage de la performance : quel intérêt pour l’entreprise ?

L’évolution et la pérennité d’une firme reposent essentiellement sur sa capacité à se donner les moyens pour administrer son activité avec efficacité. Ainsi, une...

Frédérik BOBET un consultant qui vous explique tout sur le référencement en vidéo

Un consultant en référencement est une personne spécialisée dans l'optimisation des sites web pour une meilleure visibilité dans les moteurs de recherche. L'objectif d'un...

Comment fidéliser ses clients ou fournisseurs ?

D’après plusieurs experts du domaine, la fidélisation de clients déjà dans la base revient beaucoup moins chère que la prospection de nouveaux clients. Ainsi, fidéliser...

Les étapes clés pour organiser un séminaire avec les collaborateurs de l’entreprise

Le séminaire d’entreprise constitue un outil de management stratégique efficace. Il renforce notamment la cohésion d’équipe et la motivation des collaborateurs. Il s’agit également...

Découvrez qui a droit à la PSC (Protection Sociale Complémentaire) !

La PSC est une couverture supplémentaire apportée au régime général de la sécurité sociale. Depuis sa création, cette participation des employeurs à l’égard de...
Advertismentspot_img
error: Content is protected !!