Comment faire face au blues de l’automne ?

L’automne n’est pas toujours synonyme de couleurs dorées et de fraîcheur agréable après la chaleur interminable de l’été.

Pour beaucoup, c’est aussi le début de la dépression saisonnière, que presque tout le monde a connu dans sa vie.

Parfois sans raison apparente. C’est d’ailleurs un problème très sérieux : Selon l’Organisation mondiale de la santé, plus de 260 millions de personnes dans le monde souffrent de dépression.

Souvent, les conséquences des états dépressifs prolongés sont très déplorables …

Aujourd’hui, nous voulons non seulement parler du blues de l’automne, mais aussi vous aider à le reconnaître à temps, ainsi qu’à le surmonter par vous-même.

Nous souhaitons néanmoins vous rappeler que si vous sentez que le problème s’aggrave, vous devriez contacter un bon psychologue et ne pas tout garder en vous. C’est la meilleure solution !

Comment déterminer si vous souffrez de dépression automnale/hivernalex

Le trouble affectif saisonnier (TAS) est un type de dépression scientifiquement prouvé, qui fait l’objet de recherches actives de la part de l’Institut national américain de la santé mentale. Selon les scientifiques, les principaux symptômes de la dépression saisonnière sont :

  • сune somnolence, une sensation constante de léthargie et une diminution de la force ;
  • un changement de comportement alimentaire — une personne commence à trop manger et à consommer plus souvent des glucides ;
  • une prise de poids, parfois assez rapide ;
  • des tentatives de noyer la dépression dans l’alcool ;
  • un sentiment d’anxiété, une exacerbation de la manifestation des peurs ;
  • l’apathie et le refus de toute activité.

Les raisons du blues de l’automne ne sont pas toujours dues à des facteurs psychologiques. Parfois, il peut être causé par des pathologies somatiques, des déséquilibres hormonaux, ou même être un problème héréditaire. Souvent, la raison vient du fait que l’automne est la saison où l’immunité s’affaiblie, nous rendant plus sujets aux rhumes et à la grippe. De plus, personne n’a supprimé le coronavirus Covid-19. Tout, même les plus petits problèmes de santé, affectent également le psychisme.

En outre, une cause sérieuse de dépression automnale est le manque de lumière du soleil. La lumière du jour est fortement réduite, l’activité de la sérotonine dans le cerveau diminue, et plus la journée est courte, plus une personne peut sombrer dans un état dépressif. Il est intéressant de noter que les jeunes de 15 à 22 ans, ainsi que les personnes de plus de 45 ans, sont ceux qui souffrent le plus de dépression saisonnière.

Comment faire face au blues de l’automne par soi-même

Faites plus attention à votre condition physique

Avec l’arrivée de l’automne, il est très important de préserver autant que possible le rythme de vie antérieur — être actif, faire du sport, ne pas s’enfermer entre quatre murs. Bien sûr, il est plus difficile de rester actif lorsqu’il pleut dehors tous les jours. Mais rien n’est impossible. Inscrivez-vous à une salle de sport, découvrez le yoga, essayez la marche nordique. Ou remplissez simplement un thermos de thé chaud au moins une fois de temps en temps et faites de petites randonnées en plein air près de chez vous.

Le temps passé à l’extérieur, même si la météo n’est pas idéale, apporte toujours une nouvelle dose d’endorphines. Alors pourquoi s’en priver ? Même sous la pluie, vous pouvez porter un poncho ou un imperméable et vous sentir tout à fait à l’aise.

Changez l’espace et les couleurs qui vous entourent

En automne les couleurs vives autour de nous disparaissent semaines après semaines. Même les vêtements des gens dans la rue deviennent plus sombres et plus gris. Il n’y a tout simplement plus rien à chercher autour de soi.

Votre travail consiste à ajouter de la couleur ! Essayez de mettre à jour votre garde-robe, ajoutez-y des choses plus vives et plus tactiles. Achetez des lampes pour votre maison qui imitent la lumière du soleil. Elles sont assez peu coûteuses, mais créeront une atmosphère beaucoup plus agréable. De manière générale, essayez d’avoir plus de lumière autour de vous pendant la journée. Son manque ne fait que provoquer l’apathie et les humeurs décadentes.

Faites-vous plaisir avec des gourmandises, mais sans nuire à votre santé

Pour que le corps humain produise davantage de sérotonine, l’hormone de la joie, il a besoin de beaucoup de protéines, et de préférence d’origine animale. On en trouve dans les œufs, le fromage blanc, le poisson et la viande. De plus, ces produits sont riches en acides aminés essentiels. Si vous ne mangez pas de produits provenant des animaux, alors les champignons, les bananes, les dattes et les noix sont de bonnes alternatives.

Nous vous recommandons d’élaborer un régime alimentaire qui permette à votre corps de recevoir le maximum d’acides aminés au petit-déjeuner. Il est également utile d’ajouter des aliments contenant des vitamines B, C, D et A, ainsi que du magnésium, du potassium, du zinc et du sélénium. Les tisanes à base de camomille, de mélisse et de griffonia améliorent assez bien le bien-être et l’humeur.

Faites de nouvelles connaissances et ne vous refermez pas sur vous-même

Pour beaucoup, l’automne est une période de solitude. Les promenades entre ami(e)s se font plus rares et il devient de plus en plus difficile de se forcer à sortir de la maison tous les jours. Sachez que ce n’est pas nécessaire. Vous pouvez élargir votre cercle de connaissances sans quitter votre domicile. Pour ce faire, il suffit d’utiliser un site de rencontre ou un camchat. La deuxième option est préférable, car le chat par webcam permet de gagner beaucoup de temps et ne nécessite aucune action supplémentaire de votre part.

De notre côté, nous pouvons recommander les cam chats en direct https://coomeet.com/fr/camchat, Azar, Tinychat, Chathub et Camsurf. Ils ont un public important et actif, de nombreuses options de recherche pratiques, y compris un filtre de genre qui vous permet de ne rencontrer que des personnes du sexe de votre choix.

Le chat « Cam to Cam » est l’occasion de communiquer chaque jour avec de nouvelles personnes intéressantes et de se débarrasser du sentiment constant de solitude qui ronge des millions de personnes dans le monde à l’arrivée de l’automne.

Gardez un programme quotidien

Lorsqu’il pleut et qu’il fait froid dehors, il peut être très difficile de se réveiller le matin. Si vous n’avez aucune obligation, il peut même être très difficile de résister à la tentation de faire la grasse matinée jusqu’à 10-11 heures, voire plus, pourtant c’est quelque chose de profondément mauvais. Premièrement, vous violez votre propre routine quotidienne. Deuxièmement il fait nuit dehors à 16-17 heures en cette saison. C’est-à-dire que vous ne verrez que 6-7 heures de lumière du jour ou même moins. Comme nous l’avons dit plus haut, le manque de lumière du soleil est l’une des principales causes de la dépression saisonnière.

Passez plus de temps à faire ce que vous aimez

Les passe-temps préférés, passer du temps avec de bons amis, regarder des films et des émissions de télévision, lire des livres passionnants — tout cela aide à détourner l’attention de la dépression automnale et à la surmonter. Inutile de rester assis et d’attendre que l’apathie et la dépression disparaissent d’elles-mêmes. Elles ne disparaîtront pas, mais ne feront que s’intensifier si rien n’est fait.

Essayez de vous occuper, plus vous bougez, agissez et faites quelque chose, moins le blues de l’automne risque de prendre le dessus sur vous !

Conclusion

De nombreuses personnes commencent à remarquer des signes évidents de dépression saisonnière dès le début du mois de septembre, et ces signes deviennent de plus en plus distincts avec le temps. En octobre, la santé mentale a tendance à se stabiliser un peu, mais dès novembre, la dépression peut atteindre son apogée. C’est à ce moment-là qu’il devient plus difficile de la supporter, et dans certains cas, une aide professionnelle est nécessaire pour améliorer votre état.

Nous espérons sincèrement que nos conseils vous aideront à prévenir ou à surmonter le blues de l’automne. Toutefois, nous le répétons une fois de plus : si le problème ne fait qu’empirer avec le temps et qu’aucun conseil ne fonctionne, vous devriez contacter un bon psychologue. C’est tout à fait normal !

Boris Rabilaud
Les derniers articles par Boris Rabilaud (tout voir)

Dernieres Actualités

Advertismentspot_img

Articles connexes

Advertismentspot_img

Acutalités

Peut-on faire un abonnement pour son assurance auto ?

Après l’achat de son véhicule ou après expiration de son assurance automobile il est obligatoire de souscrire à une assurance automobile. À cet effet, nombreuses...

Comment choisir le bon emballage alimentaire pour votre entreprise ?

Choisir le bon emballage alimentaire pour votre entreprise est essentiel pour conserver la sécurité et la fraîcheur de vos produits. Il permet également de garantir...

Comment choisir le bon clavier LED pour vos besoins ?

L'utilisation d'un clavier LED peut offrir de nombreux avantages pour améliorer votre expérience informatique. Il existe une variété de claviers sur le marché, dont certains...

5 manières d’améliorer les compétences de vos équipes : la formation linguistique

Dans le monde des affaires d’aujourd’hui, une équipe qualifiée est un atout sérieux face à la concurrence. Que ce soit en termes de compétence technique...

Quelle caméra pour surveiller ma maison ?

Une caméra de surveillance est un des moyens pour protéger et améliorer la sécurité de votre maison. À noter, qu’en France, un cambriolage a lieu toutes...
Advertismentspot_img
error: Content is protected !!