Création questionnaire en ligne
Création questionnaire en ligne

Les questionnaires en ligne sont des outils sociologiques primordiaux pour le bon développement d’une entreprise.

Qu’il s’agisse de questionnaires d’étude de marché avant de débuter une start-up ou d’enquêtes de satisfaction après un an d’utilisation d’un produit, les sondages permettent de mieux connaître l’opinion des prospects et apportent de nouvelles réflexions pour la croissance d’une entreprise.

Structurer votre questionnaire en fonction des réponses que vous recherchez

Avant de formuler la moindre question, il est bon de se concentrer sur les objectifs du questionnaire :

  • Quelle est la cible ?
  • Quelles sont les données pertinentes à collecter ? (définition de personna, avis sur un produit ou un service…)
  • Quels sont les actions envisagées à la suite de l’enquête (lancement d’entreprise, développement de produit, modification du management d’un service…)
  • À partir des questions précédentes, combien de temps doit durer le questionnaire ?
  • Commence-t-on par des questions générales qui demandent peu d’attention et d’engagement ? Au contraire, propose-t-on des questions spécifiques requérant des réponses argumentées ?

Par ailleurs, il est avisé de tester un questionnaire avant de le diffuser à grande échelle.

Composer des questions objectives dans votre questionnaire en ligne

Pour qu’un questionnaire soit véritablement efficace, il faut prêter une grande attention à la formulation des questions.

Premièrement, une question mal posée peut mener à une incompréhension et donc à une réponse inutilisable.

Deuxièmement, elle oriente parfois les retours des répondants. En effet, les répondants sont parfois biaisés par la peur de donner une réponse blessante ou de formuler des idées témoignant d’une forme d’ignorance. Il est donc conseillé de ménager ses répondants, notamment dans les enquêtes internes ou les questionnaires techniques.

Pour cela, on peut rappeler les enjeux du questionnaire et insister sur l’absence de répercussions. Le sondage ne sert pas à juger, mais à apprendre.

Varier les formes d’interrogation dans votre sondage

Dans le même objectif de respect des répondants, inclure des questions ouvertes aide à développer un espace de parole et montre la possibilité d’un échange bienveillant. Les questions ouvertes permettent aussi de laisser une liberté d’expression qui peut conduire à la découverte de nouvelles idées insoupçonnées dans la création du questionnaire.

Cela étant dit, alterner les types de question permet de conserver l’attention des répondants. On varie, par exemple, les questions fermées et les questions ouvertes. On peut intégrer des questions à choix multiples ou encore proposer des sondages sous forme d’échelle de Likert. Vous pouvez lire l’article complet sur l’échelle de Likert pour réaliser des sondages performants.

L’échelle de Likert est un outil pratique pour mesurer facilement la satisfaction des clients ou des employés. Elle sert aussi à formuler un avis sans trop s’engager émotionnellement : elle est alors un bon moyen de tester la réputation d’une entreprise ou d’estimer le bien-être au sein d’un service.

De plus, l’échelle de Likert propose plusieurs barres de notation, qui donnent un aspect ludique au questionnaire. Elle renforce également l’aspect interactif, ce qui peut motiver les répondants à poursuivre le questionnaire jusqu’au bout.

Intégrer des éléments visuels dans votre questionnaire ou votre quiz

Afin de présenter un questionnaire plaisant, et donc facile à remplir, on peut inclure des images ou de courtes vidéos. Cela égaie le questionnaire et implique des stimuli visuels qui sollicitent l’attention des répondants.

Suivant le contexte, vous pouvez intégrer des émojis pour accompagner une question ou éventuellement remplacer les propositions de réponse. Cela peut participer à la diminution du stress de l’interrogation et donc contribuer à la formulation de réflexions plus proches de la réalité.

Bien expliquer le cadre de la réalisation du questionnaire

Pour le succès d’un questionnaire en ligne, on doit prendre en compte tout le contexte dans lequel s’inscrit le sondage. On recommande d’expliquer l’existence du sondage et ses objectifs sur la première page du questionnaire.

On détaille aussi ces points en amont sur tous les supports de communication invitant à répondre au questionnaire. Quand les répondants savent pourquoi on les questionne, ils sont plus susceptibles de communiquer des informations pertinentes et sensibles.

De plus, pour améliorer l’expérience utilisateur, on indique le nombre de questions ou une estimation du temps pour compléter le questionnaire. On peut également placer une adresse mail en bas des pages des enquêtes pour proposer d’autres formes de réaction au sondage. Cela indique implicitement le sérieux appliqué dans le projet.

En outre, un soin tout particulier doit être conféré à l’accessibilité du questionnaire. Les répondants ciblés peuvent abandonner le questionnaire si la phase d’identification est trop complexe ou si les temps de chargement des pages sont trop longs.

Mises à part les études académiques et très techniques, on privilégie les sondages plutôt courts, de 5 à 10 minutes, mais plus fréquents. Cela permet d’effectuer des analyses plus fines et de nuancer sa vision sur le long terme sans trop solliciter le public ciblé.

Autres information

Boris Rabilaud