Nous connaissons tous les bienfaits pour la santé de la pratique d’une activité sportive. Ce n’est pas pour rien que le cyclisme est l’un des sports les plus populaires. C’est pourquoi, aujourd’hui, nous allons nous intéresser au cyclisme, et plus particulièrement au VTT. C’est une activité qui allie plaisir et forme physique. Le vélo est bon pour le cœur, pour faire diminuer la tension artérielle et pour aider à perdre du poids ou à s’entretenir.

Ces dernières années, plusieurs pays européens ont adopté des lois visant à encourager la pratique du vélo au quotidien. Par exemple, en Belgique, il existe depuis longtemps une incitation de 0,22€ par kilomètre pour les déplacements à vélo entre le domicile et le travail.

Garder la forme en pratiquant du VTT

Autre exemple, en France, le premier service de vélo en libre-service a été créé il y a huit ans. Et depuis cela a  été copiée partout dans le monde entier. Faire du vélo est non seulement bien pour lutter contre la pollution, mais aussi pour l’économie du pays.

En effet, selon une étude récente publiée par la Commission économique des Nations Unies pour l’Europe et le Bureau Régional de l’OMS pour l’Europe, si les grandes métropoles européennes investissaient dans des « transports verts et sains », près de 77 000 personnes pourraient trouver du travail, comme dans la vente au détail de vélos, l’entretien et la fourniture de vêtements ou dans les d’accessoires pour cycliste.

Pour finir de vous convaincre de vous mettre à la pratique du VTT, nous allons vous donner 7 bonnes raisons de vous y mettre.

Vous rends plus heureux.

La pratique du VTT réduit le stress et la dépression. Comme tous les sports, le vélo stimule la production d’endorphines, des hormones qui atténuent la fatigue et la douleur et ont un effet positif sur l’humeur.

Effectivement, faire du VTT nous fait sentir plus énergique et soulage la fatigue et le stress. Les personnes qui pratiquent cette activité régulièrement ont plus de chances de paraître plus jeunes et plus toniques, par rapport à celles qui ne la pratiquent pas. En plus, il y a le contact avec la nature lorsque vous faites des balades en forêt ou en montagne.

D’ailleurs si vous souhaitez avoir plus d’informations sur la pratique du VTT, notamment les modèles électriques, je vous invite à aller sur vttelectriques.fr.

Diminue le poids et vous maintient en forme.

Le VTT est un sport aérobique et, par conséquent, indiqué pour ceux qui veulent perdre du poids. Les calories brûlées dépendent de la quantité et de la manière dont nous pédalons.

A un bon rythme, c’est-à-dire celui qui nous permet de bavarder un peu de temps en temps, nous brûlons environ 500 calories par heure. Attention, toutefois, à la constance. Ce n’est qu’avec une activité régulière et un régime alimentaire correct qu’il est possible de perdre du poids.

Lorsque vous pédalez, vous pouvez tonifier vos muscles comme vos mollets, vos fesses ou bien les muscles lombaires. Mais ces muscles ne prennent pas de volume, au contraire ils s’affinent.

De plus, vous renforcez les muscles et les os situés dans la zone dorsale engagés dans le maintien d’une posture correcte.

Donc votre travail aussi et reçoit donc des bénéfices. Effectivement, la particularité de la position que vous avez lorsque vous pédalez fait que le vélo tout terrain est aussi indiqué pour ceux qui souffrent de pathologies comme un lumbago par exemple.

Protège le cœur

La pratique du vélo est utile pour la prévention des maladies cardiovasculaires, notamment  chez les personnes âgées. Le muscle cardiaque, grâce à une activité constante, devient plus fort et plus apte à résister à la fatigue.

Une activité aérobie régulière, même à faible intensité, permet de contrôler la glycémie et le taux de cholestérol et de triglycéride dans le sang. Cela a de grands bénéfices qui sont prouvés notamment sur la prévention et la gestion de maladies telles que l’hypertension, les maladies ischémiques cardiovasculaires, le diabète ou bien l’obésité.

Faire du VTT renforce progressivement non seulement le cœur mais aussi la ventilation pulmonaire et de nombreux autres groupes musculaires. Dans les muscles engagés dans l’effort de la pratique, la vascularisation augmente et améliore la capacité d’extraction de l’oxygène du sang et l’utilisation des glucides.

De plus, le cyclisme améliore également la circulation veineuse et lymphatique dans les membres inférieurs, ce qui contribue à prévenir le gonflement des jambes.

N’endommage pas les articulations

Contrairement à d’autres sports comme la course à pied, le cyclisme est un sport qui a un faible impact avec le sol. Du coup,le vélo préserve les tendons et maintient active les articulations des genoux, des hanches et des chevilles. Il n’y a pas de choc ou de mauvais comme on peut en trouver avec la course à pied.

En pédalant, en effet, on n’exerce pas de pression sur les articulations des membres inférieurs. Le mouvement rotatif a plutôt un effet protecteur sur le cartilage de ces articulations.

Même la colonne vertébrale et les genoux ne sont pas surchargés comme dans la course à pied. En effet, le poids du corps est entièrement déchargé sur le cadre du VTT. Cette caractéristique rend cette activité adaptée à ceux qui souffrent de troubles de la colonne vertébrale, tels que le lumbago et la sciatique.

Prolonge l’espérance de vie.

Ce qui compte, ce n’est pas le simple fait de monter en selle, mais l’intensité de l’exercice.  Plus vous pédalez intensément, plus votre effort va augmenter, plus votre espérance de vie va s’allonger. Effectivement, avec cette pratique; même intensive, les chances d’éviter les maladies cardiaques sont très grandes.

Pour preuve, selon certaines études, la pratique du VTT ou même du vélo classique à haute intensité pourrait aider les hommes à vivre 4 ans de plus et les femmes 5 ans.

Toutefois pour la pratique soit bénéfique, il y a quelques conseils simples à respecter

Les 3 conseils pour bien préparer sa pratique du VTT

 

  1. Régler la hauteur de la selle de manière à permettre une extension quasi complète des jambes lors du coup de pédale. Un cadre mal dimensionné ou une position incorrecte sur la selle peuvent entraîner des troubles des cervicales ou des articulations des jambes.
  2. Choisissez des vêtements adaptés au climat pour éviter d’avoir trop chaud ou trop froid sur votre VTT. Les vêtements doivent permettre l’évaporation de la transpiration et vous protéger du vent.
  3. Portez toujours un casque, des lunettes de protection et des gants. Ces accessoires limiteront les dégâts en cas d’éventuelles chutes et accidents.

Autres articles sur les formations

 

Boris Rabilaud