4 types de crédit que vous pouvez demander à la banque
4 types de crédit que vous pouvez demander à la banque

Les banques et les institutions financières accompagnent leurs clients dans la réalisation des projets de ceux-ci. En tant que particuliers ou entreprises, vous pouvez demander des crédits à votre banquier pour financer vos projets les plus importants. 

L’intérêt d’un crédit réside dans le fait qu’il vous aide à réaliser votre projet sans attendre vos propres revenus qui peuvent tarder à venir ou ne pas couvrir l’essentiel des dépenses. Aussi, le crédit vous permet-il de rembourser progressivement sans ressentir le poids.

Dans cet article, nous vous exposons 4 types de crédit que vous pouvez contracter chez votre banquier.

1. Le crédit amortissable

Même si la majorité des clients à la banque ne le connait pas sous ce nom, le crédit amortissable se classe parmi les formes d’emprunt les plus courantes. Plusieurs personnes y ont recours ou envisagent d’y recourir. Dans la pratique, c’est le crédit qui est destiné soit à :

  • L’achat d’un bien de consommation ou d’un service ;
  • L’achat d’un bien immobilier.

Pour connaitre le type de prêt dont vous avez besoin, vous devez vous informer et le site Quel Crédit peut vous aider à ce propos. D’après ces deux cas, nous pourrons parler du crédit à la consommation et du crédit immobilier. Ce dernier reste l’une des opérations les plus populaires à la banque.

Le crédit immobilier

Chez votre banquier, vous pouvez contracter un crédit immobilier amortissable pour acheter et/ou construire votre maison. Ce prêt peut être octroyé à taux fixe ou à taux variable. Selon les pratiques bancaires, le crédit amortissable se caractérise par le remboursement d’une partie du capital emprunté en plus des intérêts.

On parle alors de l’amortissement du capital. Cela s’utilise par opposition au terme crédit in fine c’est-à-dire le remboursement à terme.

2. Le crédit à taux révisable

nous pourrons parler du crédit à la consommation et du crédit immobilier
nous pourrons parler du crédit à la consommation et du crédit immobilier

Si vous contractez chez votre banquier un crédit à taux révisable, vous devez comprendre que le taux d’intérêt va connaitre une indexation sur un indice.

En effet, le taux d’intérêt peut évoluer à la hausse ou à la baisse. Vous comprenez alors que lorsque le taux baisse, c’est dans l’avantage du client alors que la hausse du taux bénéficie au banquier. Le crédit à taux révisable est aussi appelé le crédit à taux variable en raison des modulations qu’il peut subir. La variation du taux porte évidemment une incidence sur la durée de remboursement du crédit.

Autrement dit, la modification automatique du taux peut impacter soit la durée de paiement du crédit, soit la mensualité, soit les deux. C’est important de signaler que la variation du taux peut être plafonnée par rapport au taux initial. Dans ce cas, on parle alors de taux capé.

3. Le crédit modulable

Vous ne devez pas confondre le crédit modulable et le crédit à taux révisable même si les qualificatifs semblent très rapprochés
Vous ne devez pas confondre le crédit modulable et le crédit à taux révisable même si les qualificatifs semblent très rapprochés

Vous ne devez pas confondre le crédit modulable et le crédit à taux révisable même si les qualificatifs semblent très rapprochés. Le terme modulable ici laisse entendre la possibilité pour le souscripteur au crédit de faire évoluer à la hausse ou à la baisse ses mensualités d’une part et d’en reporter une ou plusieurs ou d’effectuer un remboursement anticipé partiel d’autre part.

Vous devez remarquer que dans le cas du crédit à taux révisable, la modification du taux parait automatique alors qu’ici, la possibilité est offerte au souscripteur de rehausser ou de baisser le remboursement de ses mensualités.

L’essence du crédit modulable

Pour mieux comprendre l’essence de ce crédit, vous pourrez vous référer au crédit immobilier. En effet, les souscripteurs à ce prêt peuvent payer à la hausse ou à la baisse les mensualités, peu importe que leurs prêts immobiliers soient à taux fixe ou taux révisable.

Ainsi, en cas de prêt modulable, vous disposez de la possibilité d’augmenter la valeur des mensualités que vous payez afin d’accélérer le remboursement à votre banquier.

De même, vous pouvez diminuer la valeur de ces mensualités pour rembourser à votre rythme. C’est une pratique qui est prévue par le crédit modulable et cela suppose que le choix soit effectué au moment de la signature du contrat.

4. Le crédit à remboursement de capital constant

Si les trois premiers crédits abordés ci-dessus sont plus contractés par les particuliers, le crédit à remboursement de capital constant s’apparente plus au domaine professionnel. Autrement dit, c’est une formule de crédit assez utilisée par les professionnels. De même, elle se destine davantage à des montages financiers spécifiques.

Le schéma de fonctionnement de cette forme de crédit intéresse plusieurs professionnels. En effet, comme son appellation l’indique, le crédit à remboursement de capital constant sert à rembourser le même montant de capital à chaque échéance. Pour aller plus loin, les intérêts sont calculés sur le capital restant dû et le montant total de l’échéance (capital remboursé + intérêtsdiminue progressivement au fil du temps.

L’avantage de cette forme de crédit réside dans le fait que la mensualité de remboursement diminue au fur et à mesure que les échéances passent. Par rapport à un crédit à échéance fixe de même montant et de même durée, ce crédit a un coût global moins important.

Autres articles :

Boris Rabilaud