in ,

WhatsApp, une belle histoire qui risque de finir en eau de boudin.

WhatsApp

Depuis la création du SMS en 1992, de nombreuses messageries sécurisées ont vu le jour ici et là, cryptées pour les unes, chiffrées pour les autres, la différence est parfois faussée dans le langage humain (quotidien).

WhatsApp sera t il remplacer par l’application SIGNAL

L’origine vient probablement de l’anglais où l’on utilise aisément le terme « crypted », mais qui s’applique si mal au monde des logiciels, où il conviendrait plus de parler de chiffrement, pour sécuriser nos télécommunications, et les échanges de données qui se sont tant développés ces dernières années en informatique.

Le chiffrement peut être symétrique ou asymétrique, et nous reviendrons sur la différence entre les deux, dans un autre article, mais pour l’information du lecteur en informatique on utilise très souvent le protocole Https (Asymétrique), pour assurer la sécurité de la connexion, puis le Http (Symétrique) pour continuer avec la session.

Enfin, pour rester sur le sujet de notre article, WhatsApp est une application mobile de messagerie instantanée utilisable par les portables et les smartphones, et généralement gratuite ou à très bas coût, seule obligation devoir disposer d’Internet, dans tous les cas, de plus son autre avantage, c’est de pouvoir fonctionner très rapidement en « tchat ».

Et WhatsApp, vit le jour ?

La création de WhatsApp fut officialisée en février 2009, même si ses créateurs ont réfléchi au sujet depuis 2007, à la suite du départ de chez Yahoo, Jan Khoum et Brian Acton, qui sont les concepteurs et créateurs, ont imaginé cette messagerie, qui ne nécessiterait pas réellement de nom pour s’inscrire (le numéro de téléphone suffit, pour éviter la revente des fichiers).

Assez facile d’utilisation, car pas besoin de ses créer un identifiant, le numéro de téléphone sert à cela, elle a été très utilisée par les jeunes dans le monde entier, qui en ont fait leur outil de prédilection, car ils ne paient pas les messages envoyés, et c’est ainsi que l’application est devenue un succès mondial, pour info : WhatsApp est l’acronyme de : What’s Up et App.

En 2010-2011, de nouvelles versions ont vu le jour, augmentant les services rendus, et permettant notamment l’envoi de photos, ce qui permit réellement de toucher le grand public, et compte tenu que son utilisation est facile et aisée, le succès ne tarda pas, et ce malgré les remarques et les critiques qui commençaient à pointer le bout de leur nez (sécurité, chiffrement, etc etc).

 Et WhatsApp, fut revendu à Facebook.

En février 2014 Facebook fit l’acquisition de WhatsApp, les chiffres les plus farfelus circulent sur le montant exact de la transaction qui irait de 16 Milliards de Dollars/Usa à 19 milliards de Dollars/Usa, selon la source ; en tous cas ce fut « le jack pot », pour ses créateurs, qui purent disposer d’un joli pactole, transaction fortement condamnée par l’union Européenne.

Et  Brian Acton fit sensation en quittant Facebook et en donnant une interview à Forbes qui restera légendaire, expliquant les raisons de son départ… piratage des données, et campagnes de communication à l’intention de certaines catégories de personnes (en faveur de Trump), le nom donné à l’affaire fut le : Scandale de Cambridge Analytica. Ici

 

Aujourd’hui Facebook a mis sa patte dans WhatsApp, et procédé à des modifications ou des ajouts, sans forcément tenir compte des utilisateurs, ni leur demander un éventuel avis, notamment l’apparition des statuts, qui copie plus ou moins sur Instagram « les stories », et la création d’un autre outil, pour le céder ou le revendre aux PME « WhatsApps Business ». quechoisir

 

Tout comme Brian Acton, Jan Koum, l’autre créateur de Whatapps a décidé de quitter le navire Facebook, et si en apparence les choses se font à l’amiable, certains échos ici et là, prétendent le contraire et il convient de lire entre les lignes, pour percevoir, les différences d’approche, (géolocalisation, monétisation du produit, ouverture sur le business,  aspects sécuritaires). letemp

 

WhatsApp, les problèmes continuent, les utilisateurs râlent

Facebook est de plus en plus attaquée, pour ses supposées pratiques anticoncurrentielles, a décidé de forcer tous les utilisateurs de WatsApps à partager leurs données personnelles sur Facebook, ou ses filiales comme Instagram qu’ils le veuillent ou non, ils devront le faire, sous peine de ne plus pouvoir utiliser le produit à compter du 8 Février 2021 ;  il n’y aura pas d’autre alternative.

En février 2020, le blog hitech belge, faisait déjà ressortir qu’un important bugg permettait d’accéder à vos conversations secrètes sur WhatsApps, à l’insu de l’utilisateur, augmentant ainsi la frustration des utilisateurs, qui ne croient plus en l’intégrité et en la sécurité  du produit, et qui mettent en avant ses nombreuses zones d’ombre. Geeko

WhatsApp enregistre les données n’importe comment et surtout n’importe où, nous ne comprenons pas qu’ils puissent vanter leur chiffrement de bout en bout ; enfin si un jour vous venez à changer de smartphone, nous vous souhaitons bon courage pour la récupération de vos données, car selon les experts cette manœuvre est réellement impossible.

La gestion des groupes est vraiment empirique, mal fagotée, mal conçue en bref mal faite, rendant son utilisation presque impossible ; et surtout ne décidez pas de changer un message déjà envoyé, car c’est interdit et impossible à faire, à contrario d’autres messageries.

En bref, il est temps de trouver un remplaçant à WhatApps et Signal présente de gros atouts, ce n’est pas étonnant, quand on sait que la Signal Fondation, distributrice du produit, est dirigée par l’un des créateurs de WhatsApps à savoir Jan Khoum (Russe qui vit en Ukraine), longtemps professeur à l’université de San Jose aux USA .

Autres informations :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CleverSMS

Written by CleverSMS

Ancien cadre dans la banque, devenu dirigeant d'une entreprise dans les nouvelles technologies, éditeur de solutions de service en SaaS. J'aime suivre l'actualité du numérique, des technologies It et publier des informations sur notre site pour vous informer. Le magazine que je préfère est évidement Voone Actu !

Signal le remplaçant de WhatsApp 

Signal le remplaçant de WhatsApp : Un Nouvel Outil de communication

Digital Market Act

Que devez-vous savoir du Digital Market Act et du Digital Services Act ?